Le Carnet

Une première mondiale, le Château Fombrauge atteint les cimes

barrique-en-baladeVous le savez peut-être, une barrique du Château Fombrauge St. Emilion Grand Cru est depuis la fin du mois de Décembre conservée en altitude dans la nouvelle cave panoramique de l’hôtel Le Lana à Courchevel.
Cette barrique de 225 litres (soit 300 bouteilles) représente une première mondiale !
Pour la première fois, il nous sera donné l’occasion d’étudier le comportement du vin encore en barrique en altitude. (Le Lana se situant tout de même à 1855m (soit 1830m de plus que les chais du Château Fombrauge))

Mais pour mener cette expérience à bien, quelle histoire !

Le voyage
Le voyage entre Saint-Christophe des Bardes (village ou se situe le château) et Courchevel long de 534 km s’est dérouler le 18 Décembre. Frédéric Chabaneau et Nicolas Contiero, responsables des châteaux Pape Clément et Fombrauge, deux précieux œnologues, avaient été choisis pour accompagner ce trésor.

Le camion est loué, la barrique est harnachée, une plaque « commémorative » (une première mondiale je le rappelle) est même apposée pour l’occasion. Cette barrique quitte pour un temps ses semblables, elle ne les retrouvera qu’en mai 2012 en lune basse pour la mise en bouteille.
Et c’est donc par une belle journée d’hiver que le départ est donné.
Le voyage se déroula sans encombre jusqu’à Brides-les Bains, une commune située en Savoie ou d’importantes chutes de neige freinèrent notre ascension. Mais avec l’aide de quelques habitants nous réussîmes à poser les chaînes et à repartir.

L’arrivée
Notre arrivée à Courchevel de nuit, ne nous permit pas de décharger la barrique.
Nous avons donc du installer des chauffages d’appoints dans le camion (qui était tout de même sous abri) pour éviter que le vin « prenne froid ».
Le lendemain matin, c’est dans un paysage somptueux que nous avons déchargé la barrique pour l’installer dans la cave de l’Hôtel Le Lana *****.

Le retour
Dans l’après-midi, pas de ski ! Bien sûr, les barriques restées à Fombrauge réclament notre attention.
Nous sommes donc repartis direction Bordeaux avec les chaînes jusqu’à Clermont-Ferrand.

Une belle expédition et de beaux souvenirs en somme !

Cette entrée a été publiée dans #L'Art du vin
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire