Le Carnet

Taille tôt, taille tard, … la vigne du Château Pape Clément

image-taille-vigneEn ce moment, au Château Pape Clément, grand cru classé des Graves, notre équipe de vignerons entretient et prépare les vignes afin qu'elles reprennent leur activité végétative au printemps dans des conditions optimales sur toute la région de Bordeaux.
C'est d'ores et déjà le millésime 2012 qu'il faut préparer.
Aujourd’hui nous aborderons plus spécifiquement la taille.

Pourquoi tailler l’hiver ?
La vigne appartenant à la famille des lianes il convient, de ce fait, de la maîtriser. La taille est un mode de conduite permettant de réguler, équilibrer, prolonger et améliorer la production de la vigne, et maintenir une forme précise pour faciliter les travaux de culture.
Une taille qui se pratique essentiellement en hiver pour une raison simple, la vigne est entrée dans sa période de repos végétatif, la sève ne circule plus dans les rameaux. La vigne est dite en dormance.
Pour expliquer cette taille de fructification, dans la vallée de la Loire une légende raconte que cette pratique aurait pour origine Saint Martin. Alors qu’il avait laissé son âne attaché au bout d’un rang, l’animal brouta tous les ceps à sa portée. A l’automne suivant, les pieds rognés étaient les plus fournis.

La taille de fructification ?
Au Château Pape Clément, sur un terroir de Graves particulièrement riche, nos vignes qui ont en moyenne une trentaine d’années, ne nécessitent plus de taille de formation (taille qui s’opère durant les trois ou quatre premières années, qui donne sa forme au pied de vigne).
Les pieds de vigne vont être taillés selon le principe de la taille bordelaise pour former deux astes (ou baguettes) une de chaque côté de manière à équilibrer le végétal et étaler les grappes de raisin sur les fils de fer au moment de la maturation. Ceci permettra d’optimiser l’espace, le feuillage, donc la photosynthèse, et enfin de garantir le bon état sanitaire des grappes. Elle permet également une mécanisation des travaux et de garantir une quantité et une qualité définie de récolte.
Nous privilégierons les tiges sous le fil porteur et sous les plaies de taille de façon à optimiser les courants de sève et à ne pas monter les têtes de souche pour conserver de bonnes hauteurs de feuillage.
Certains bourgeons tournés vers le bas seront éliminés pour privilégier une poussée montante, bien verticale.
Une fois les deux tiges choisies, elles seront nettoyées (élimination des vrilles et de certains bourgeons) et dimensionnées (entre 3et 4 bourgeons par pied) pour être pliées sur un fil porteur. Les bourgeons, lors de leur pousse au printemps, donneront des rameaux qui seront maintenus par des fils releveurs. Chaque rameau donnera en moyenne 2 grappes de raisin.
Une attention toute particulière est demandée aux vignerons lors de la réalisation des travaux de taille. En effet, chaque geste a une action directe sur la pérennité du végétal et la qualité de la vendange.

Cette entrée a été publiée dans #L'Art du vin
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire