Le Carnet

Sous les tonneaux … la Terre

La part des anges, je le rappelle est la combinaison de deux phénomènes, l’infiltration du vin dans le bois d’une part et d’autre part son évaporation, le bois étant un matériel poreux.

La part des anges varie donc en fonction du taux d’humidité du chai. Plus le taux d’humidité dans l’air est important plus la part des anges va diminuer.

C’est pourquoi dans certains vignobles, c’est le cas ici au « Château Fombrauge », on dispose sous les barriques de la terre (et des cailloux), qui permettra de conserver l’humidité et donc de réduire la part des anges.

Bien sûr, ce n’est pas la seule solution, il y en a d’autres comme celle utilisé au Château La Tour Carnet ou l’on dispose d’un humidificateur qui plusieurs fois par jour crache de « la brume » qui se répand doucement dans tout le chai et y conserve l’humidité.

Cette entrée a été publiée dans #L'Art du vin
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire