Le Carnet

Retour sur les primeurs 2012 avec Anthony Defives, responsable d'exploitation du Clos Haut-Peyraguey

Portrait d'Anthony Defives

"La semaine des primeurs s’est déroulée cette année entre le 8 et 12 avril 2013. Lundi 8 avril a eu lieu la traditionnelle présentation du millésime des Sauternes et Barsac à la presse. Pour cela, un centaine de journalistes français et internationaux se sont répartis dans différents châteaux des appellations Sauternes et Barsac. Cette année, Château Lafaurie-Peyraguey, Château La Tour Blanche et Château Rayne Vignau recevaient à Sauternes, Château Coutet et Doisy-Védrines à Barsac."


"Les journalistes sont arrivés avec quelques aprioris sur le millésime ; le Château d’Yquem ayant annoncé en décembre dernier qu’il ne ferait pas de 2012, suivi par quelques crus voisins, le 2012 n’a pas au départ la meilleure des réputations. Néanmoins, cette  dégustation a permis aux journalistes de se rendre compte de la véritable qualité du millésime 2012. Nombreux d’entre eux ont quitté la dégustation avec le sourire, annonçant avec joie que les Sauternes 2012 étaient certes moins concentrés que certains des derniers millésimes, mais qu’ils étaient aussi très nets, pleins de fruit et de fraîcheur. Un vin à déguster avec beaucoup de plaisir !"


Repas de Joël Robuchon - Primeurs 2012"Le midi avait lieu, en guise d’ouverture de la semaine des primeurs,  le déjeuner Bernard Magrez, au Château Fombrauge à Saint-Emilion. Tous les vins de Bernard Magrez sur le millésime 2012 étaient à la disposition des invités pour être dégustés. Tous les grands crus, tous les vins du Languedoc et Provence, ainsi que tous les vins étrangers. Les invités étaient ravis d’avoir la possibilité de déguster ce magnifique panel aromatique. Par la suite, le déjeuner préparé par Joël Robuchon, le jour de son anniversaire, était exquis du début à la fin. Les vins se sont parfaitement accordés avec l’ensemble des mets, et à mon goût, particulièrement le Clos Haut-Peyraguey 2009 sur un dessert parfaitement équilibré entre la douceur fruitée et la légèreté. Le mets comme le vin étaient mis en valeur."


"Par la suite, les Sauternes étaient dégustés, en partenariat avec l’Union des Grands Crus, au Château La Lagune, dans le Médoc, pendant 3 jours. Clos Haut-Peyraguey présentait de nouveau le millésime 2012 à l’ensemble des professionnels et des amateurs qui sont venus déguster. Là aussi, la majorité des visiteurs ont apprécié le résultat obtenu en 2012 à Clos Haut-Peyraguey. Nous avons pu constater que le Château La Lagune avait très bien accueilli les vignerons de Sauternes. Plus de 500 personnes par jour sont venues déguster les Sauternes et Barsac 2012."


"Pendant ce temps-là, les premières notes de journalistes commençaient à sortir, faisant comme souvent des contents et des mécontents. A Clos Haut-Peyraguey étaient élaborés chaque jour de nouveaux échantillons de 2012, pour la présentation dans le Médoc, mais aussi pour répondre à diverses demandes des négociants ou autres journalistes."


"Pour finir cette semaine de primeurs, j’étais la journée du vendredi au Château Pape-Clément, à Pessac-Léognan. Y  étaient présentés également, à tous les visiteurs, comme tous les autres jours de la semaine, tous les vins du millésime 2012 de Bernard Magrez. Un déjeuner proposé par un traiteur était proposé tous les midis."


"A noter que nous avons reçu à Clos Haut-Peyraguey, avant cette semaine de primeurs, différents clients et journalistes afin de leur présenter sur place le Clos Haut-Peyraguey 2012. Cela leur permet aussi de déguster plusieurs lots de vin et de se faire une idée plus précise du millésime dans son ensemble. Par exemple la visite de Monsieur Raoul Salama de la Revue du Vin de France le 6 mars, ou celle de Monsieur Neal Martin du Wine Advocate, le 5 avril."


Anthony Defives, Responsable d'exploitation du Clos Haut-Peyraguey, 1er grand cru classé de Sauternes en 1855

Cette entrée a été publiée dans #L'Art du vin
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire