Le Carnet

Pape Clément 2012 «une quasi perfection».

En marge du salon Vinexpo, inauguré dimanche à Bordeaux, j’ai décidé cette semaine de vous parler de mes quatre Grands Crus Classés. A tout seigneur, tout honneur, c’est par le Château Pape Clément, Grand Cru Classé de Graves, que nous commençons cette série.

Château Pape Clément est un habitué des titres de noblesse. Déjà auréolé d’une note mythique de 100/100 pour son millésime 2009, celui de 2012, vient d’être réévalué à 97/100 par Robert Parker.

Selon lui, « l’iconique Pape Clément 2012 est un candidat à la quasi perfection. Un corps généreux, des notes riches de cassis, de braises brûlantes et d'épices subtiles suivies par des tanins veloutés et harmonieux, ce vin est riche, ample, savoureux et profond ».

Le « corps » et cette « profondeur » sont dus en grande partie à la présence de Cabernet Sauvignon (51%), complété à 46 % par du Merlot, qui lui confère ces notes de fruits rouges. Outre l’équilibre de ces cépages, auxquels il faut ajouter 2% de Petit Verdot, et 1% Cabernet Franc,  le secret de la renommée de Château Pape Clément réside dans son terroir exceptionnel, reconnu depuis plus de sept siècles.

On estime en effet à 1252 la date de la première vendange sur le domaine. Le Château Pape Clément doit son nom à son plus illustre propriétaire, Bertrand de Got, archevêque de Bordeaux, devenu pape en 1305, sous le nom de Clément V.

Aujourd’hui, l’égrainage entièrement manuel, la plantation de haies champêtres sur le vignoble afin de coloniser la faune auxiliaire, l’utilisation de la traction animale (bœufs et chevaux) contribuent à perpétrer cette tradition d’excellence.

Nous serons ravis de vous accueillir sur notre stand Vinexpo situé Hall 1 AB 271 afin de vous faire déguster Château Pape Clément.

crédit photo : Millésima

Cette entrée a été publiée dans #L'Art du vin
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire