Le Carnet

Les vendanges 2011 au Château Pape Clément

grain-raisinLes blancs

Les 3 hectares de cépages blancs (Sauvignon blanc, Sauvignon gris, Sémillon et Muscadelle) ont été soigneusement vendangés entre le 30 août et le 14 septembre. Trois semaines de récolte ont été nécessaires afin de récolter le raisin à maturité optimale.
Au Château Pape Clément, les vins blancs sont directement entonnés en barriques de chêne en sortie du pressoir, pour ensuite être débourbés au froid. Le débourbage, je le rappelle est une opération préfermentaire déterminante pour la qualité finale du vin. L’élimination des bourbes permet en effet de favoriser la production d’arômes fermentaires positifs.
Vingt-quatre heures après l’entonnage en barriques, la fermentation alcoolique peut démarrer.
Une dizaine de jours sera nécessaire pour que la fermentation alcoolique (transformation des sucres en alcool) soit complète. La fermentation alcoolique terminée, les 40 barriques sont donc bâtonnées une fois par jour afin de mettre les lies en suspension, au lieu de les laisser au fond de la barrique, pour apporter le gras nécessaire à l’équilibre du vin.

Les rouges
Les premiers Merlot ont été vendangés à partir du vendredi 16 septembre dernier.
Pendant 3 semaines, pas moins de 200 vendangeurs se sont relayés. Cette année, j’ai veillé à ce que la plupart d’entre eux viennent de Pessac, pour favoriser l’économie locale.
Après un égrainage manuel, les merlots sont encuvés.
La fermentation alcoolique qui s’est effectuée en suivant au rythme des pigeages est, elle aussi, terminée.
Les pigeages qui ont lieu quatre fois par jour sont nécessaires, pour optimiser l’extraction des composés aromatiques et phénoliques du vin (couleur, tanins).
Hier, nous décuvions la première cuve de Merlot. Le raisin terminera donc sa transformation complète en barrique sous l’effet de la fermentation malo-lactique (diminution naturelle de l’acidité).
Les dernières parcelles de Cabernet Sauvignon furent quant à elles vendangées la semaine dernière. Le beau temps et la chaleur de ces derniers jours ont permis d’apporter la touche finale à la maturité des raisins…
En y repensant, nous avons eu vraiment beaucoup de chance, pas un jour de pluie n’est venue contrarier la vendange.

Comme chaque année, tout est mis en œuvre pour que ce millésime 2011 soit à la hauteur des exigences et de l’excellence du Château Pape Clément Grand Cru Classé de Graves. On est tout de même content que tout se soit bien passé. L’anxiété, va pouvoir disparaitre… jusqu’à l’année prochaine !

Cette entrée a été publiée dans #L'Art du vin
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire