Le Carnet

Les notes Parker

Il y a maintenant quelques jours Robert Parker annonçait sur son site internet les notes des vins dégustés (millésime 2011).
Vous trouverez ci-dessous le détail des notes concernant mes différents vins en Bordeaux.

1. Château Pape Clément rouge - Grand Cru Classé de Graves
Note Parker : 94/100
Soit la 3ème note, à un point de différence avec les vins d’Haut Brion et sensiblement devant les autres Crus Classés de Graves.
« A partir d'un assemblage de 50 % de Cabernet Sauvignon, 45 % de Merlot, le reste composé de minuscules proportions de Cabernet Franc et de Petit Verdot, le 2011 présente des notes de graphite, de charbon de bois, de viande grillée, de cerise noire, de cassis et de compote de prune. C'est un vin moyen à corsé, dense et très élégant, et d'une grande précision. La pureté, la présence en bouche et la complexité potentielle des composés aromatiques sont toujours des signes distinctifs d'un Pape Clément. Un vin qui devrait être agréable à boire pendant 15 à 24 ans.»

Decanter : 17/20
Wine Spectator : 92-95/100

2. Château Pape Clément Blanc - Grand vin de Graves
Note Parker : 95/100
Soit la 3ème note des vins blancs, à la suite des deux Haut-Brion et nettement devant les autres Pessac-Léognan.
« Le millésime 2011 blanc est un assemblage de 40 % de Sauvignon, 35 % de Sémillon, 16 % de Sauvignon Gris et 9 % de Muscadelle dont la production a été réduite à 30hl/ha et vendangée par étapes successives entre le 30 août et le 15 septembre. Il a un bouquet bien défini avec des arômes de pamplemousse, de fleur de citronnier, de gousse de vanille et une touche de goyave qui est agréablement contenue et concentrée. Le palais a une attaque bien équilibrée qui montre une belle harmonie en bouche. Le chêne est un peu gênant encore mais il se fondra dans la masse quand il vieillira en bouteille. On remarque des notes séduisantes de pamplemousse, de citron et de pêche blanche avec une belle minéralité. C’est un excellent Pessac Blanc, même s’il me faudrait plus de persistance sur la finale pour lui attribuer une note plus élevée. Goûté en avril 2012. » (Neal Martin)

Decanter : 17,5/20
Bettane & Desseauve : 17-17,5/20

3. Château La Tour Carnet - Grand Cru Classé 1855 Haut-Médoc
Note Parker : 92/100
Il s’inscrit dans les 25 premiers Grands Crus Classés du Médoc sélectionnés par Robert Parker, avec le meilleur rapport prix/qualité.
« Un excellent vin du propriétaire Bernard Magrez, un mélange de 57 % de Merlot, 39 % de Cabernet Sauvignon, le reste en Cabernet Franc et Petit Verdot, montre une robe dense d'un rubis tirant sur le pourpre et un nez généreux et sucré de cerise noire, de cassis, de graphite et de chêne fumé. Moyennement corsé et avec un fruit et une densité excellents, une bonne acidité et des tanins soyeux, ce millésime 2011 spectaculaire devrait être agréable à boire pendant 15 ans ou plus. Les prix de La Tour Carnet sont généralement très raisonnables. »

Wine Spectator : 87-90/100
Neil Martin : 87-89/100

4. Château Les Grands Chênes - Cru Bourgeois du médoc
Note Parker : 88/100
Il se classe parmi les seuls quatre Crus Bourgeois du Médoc notés par Robert Parker.
« Encore une réussite du propriétaire Bernard Magrez, cet excellent vin est vraiment une valeur sûre. Des arômes élégants de baies sucrées entremêlés de notes d'herbes rôties, de sol limoneux et de sauce de soja asiatique s'échappent du verre de cet assemblage de 63 % de Merlot, 36 % de Cabernet Sauvignon et 1% de Cabernet Franc. Moyennement corsé et pur avec une profusion de fruit et une acidité raisonnable, il devrait être agréable à déguster pendant 5 ou 6 ans. »

Bettane & Desseauve : 15/20
Decanter : 15,5/20

5. Château Magrez Fombrauge Rouge - Saint-Emilion Grand Cru
Note Parker : 95
Château Magrez Fombrauge obtient la 4ème note de l’appellation Saint-Emilion et devance les premiers Grands Crus Classés et Crus Classés de Saint-Emilion.
« Composé de 85 % de Merlot, de 14 % de Cabernet Franc et d'un soupçon de Cabernet Sauvignon, le millésime 2011 est un vin épicé, franc, avec une robe d'un rubis pourpre aux reflets prune, offrant des tanins puissants et d'une légère austérité. On y trouve une profusion de myrtille riche et crémeuse et de framboise noire fruitée où se mêlent quelques touches de pierre concassée et de feuilles de laurier. Il devrait être proche de sa pleine maturité d'ici 3 ou 4 ans et durer encore 12 à 15 ans. »

James Suckling : 91-92/100
La Revue des Vins de France : 16-17/20

6. Château Magrez Fombrauge Blanc – Bordeaux
Note Parker : 91/100
Château Magrez Fombrauge Blanc a la meilleure note des vins blancs de Saint Emilion.
« Ce vin est en réalité un Bordeaux Blanc Sec, un assemblage de 40 % de Sémillon, 30 % de Sauvignon Blanc et 30 % de Sauvignon Gris. Il a un bouquet exubérant avec des arômes de pamplemousse, de citron et une touche de citron vert, avec une belle définition et beaucoup de fraîcheur. Il est moyennement corsé en bouche avec un bel équilibre sur l’attaque, le Sémillon est expressif et apporte une touche de lanoline sur les arômes de pamplemousse et de peau de pêche, un soupçon de sorbet au citron réveillant la finale. Joli. Goûté en avril 2012. » (Neil Martin)

James Suckling : 91-92/100
Neil Martin : 89-91/100

7. Château Fombrauge Rouge - Saint-Emilion Grand Cru
Note Parker : 89/100
Il s’inscrit parmi les 18 premiers de l’appellation Saint-Emilion Grand Cru Classés et premiers Grands Crus Classés.
« Composé de 85 % de Merlot, de 14 % de Cabernet Franc et d'un soupçon de Cabernet Sauvignon, le millésime 2011 est un vin épicé, franc, avec une robe d'un rubis pourpre aux reflets prune, offrant des tanins puissants et d'une légère austérité. On y trouve une profusion de myrtille riche et crémeuse et de framboise noire fruitée où se mêlent quelques touches de pierre concassée et de feuilles de laurier. Il devrait être proche de sa pleine maturité d'ici 3 ou 4 ans et durer encore 12 à 15 ans. »

James Suckling : 90-91/100
Bettane & Desseauve : 16-16,5/20

8. Clémentin Rouge - Pessac-Léognan
Note Parker : 91/100
Soit la 7ème note parmi les Grands Crus Classés de Graves.
« Ce second vin est un assemblage de 50 % de Cabernet Sauvignon, 45 % de Merlot, avec 2 % de Cabernet Franc et 3 % de Petit Verdot dont la production est réduite à 27hl/ha. Il y a une touche de verdure sur le nez, même si elle ne fait qu’apporter de la fraîcheur et ne distrait pas du fruit noir terreux, bien franc. Il est moyennement corsé en bouche avec une attaque légèrement moelleuse mais robuste. C’est un vin d’une composition très agréable, sans complexité mais qui montre des tanins fins et une finale élégante. C’est un second vin très honorable.»

Cette entrée a été publiée dans #L'Art du vin
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire