Le Carnet

Focus sur Nicolas Contiero, responsable d’exploitation du Château Pape Clément, grand cru classé des Graves

Photo de vendanges au Château Pape Clément Dans chacune des bouteilles de Château Pape Clément se cachent non seulement la magie d’un terroir, celui des Graves, mais aussi le travail acharné d’une équipe de passionnés dirigée par Nicolas Contiero, responsable technique de l’exploitation. Quelques mots de ce personnage clé.

« Issu d’une formation technique Bac pro puis BTS ‘viti-oeno‘, j’ai démarré ma carrière en 2001 comme second de chai / tractoriste dans un de nos domaines à Bois Pertuis. J’ai ensuite pris la direction technique d’un domaine dans l’Aude entre 2002 et 2005 pour enfin revenir dans la société afin d’assurer jusqu’en janvier 2012 la gestion de l’exploitation du Château Fombrauge (grand cru classé de St Emilion), du Château Latrézotte (Sauternes) ainsi que de nos vignobles en Napa Valley et au Japon. Et c’est en février 2012 que j’ai pris mes fonctions de responsable d’exploitation du Château Pape Clément (grand cru classé des Graves).

« Responsable d’exploitation » est un métier captivant qui implique une très grande diversité de tâches, administratives, techniques mais aussi managériales. Mon travail au quotidien est de réunir et mettre en œuvre les moyens techniques et pratiques les plus efficaces pour donner le meilleur des vins possibles sur un terroir donné. Et quel terroir ! Un parcellaire de 63 hectares dans les Graves, principalement sur la commune de Pessac, complètement intégrée dans la ville ; ce qui est un réel challenge à relever au final, notamment quand nos machines agricoles doivent prendre la route en pleine agglomération !

Un travail difficile et très exigeant donc, car il faut composer avec une météo capricieuse, un écosystème et un terroir dont il faut respecter l’équilibre, et quelques challenges techniques à relever ; mais le produit final en vaut vraiment la chandelle. Il faut tout çà pour faire un grand vin. C’est un travail d’une minutie extrême, aucun détail ne doit être négligé.

Evidemment, pour accomplir tout cela, je ne suis pas seul. Je suis accompagné par un chef de culture M. Esquerre ainsi que 3 autres personnes à la vigne : M. De Almeida, M. Segnouret et Mme Lacchab. M. Guillot est le maître de chai, épaulé par M. Lasisz (second de chai), Mlle Nicou et M. Dos Santos. Enfin, Catherine Godard m’accompagne dans les tâches administratives. Nous faisons également intervenir des prestataires extérieurs pour les travaux saisonniers.

Si je devais résumer ma fonction en trois mots ? Passion, exigence et précision.

Mes vins préférés ? Sans aucun doute, le Magrez Fombrauge 2001 (rouge) et le Château Pape Clément 2009 en blanc. »

Cette entrée a été publiée dans #L'Art du vin
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire