Le Carnet

Château Fombrauge - Tout savoir sur son millésime 2011

Le millésime à l’envers.

Le millésime 2011 commence à l’envers avec un printemps très sec et très chaud comme un été et un été frais et humide comme un printemps. De ce fait la préciosité du vignoble fin juin s’est trouvée très diminuée fin août. Les deux premiers mois d’été sur Bordeaux ont demandé une vigilance accrue dans la lutte contre les maladies et des mesures prophylactiques plus importantes. En septembre, le retour des températures élevées et un vent de sud soutenu ont gardé la vendange saine et facilité de bonnes fin de maturation avec parfois des phénomènes de concentration pouvant faire monter les degrés de façon notable.

Grace à cette arrière-saison très belle les vendanges se sont étalées du 15 septembre au 13 octobre. La cueillette et le tri manuel minutieux ont permis de remplir les cuves avec des raisins parfaitement sains.

Les vinifications, grâce aux pigeages doux effectués parfois même pendant la nuit ont permis une extraction lente de tannins soyeux.

Les premières dégustations du Château Fombrauge révèlent des vins avec des couleurs profondes, des arômes fruités avec des dominantes de fruits noirs (mûre et cassis) finement soulignés par le vanillé du boisé, la bouche est ample dès l’attaque avec des tannins présents mais très soyeux et très ronds, les arômes de bouches toujours à base de fruits mûrs, bien équilibrés par une belle acidité et soutenus par la bonne trame tannique, donne une longueur de bouche un peu inattendue. Là aussi c’est un peu un millésime à l’envers.

Cette entrée a été publiée dans #L'Art du vin
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire