Le Carnet

Un soir chez Joël Robuchon

Photos de Joël Robuchon et Bernard MagrezLe 20 janvier au soir, j'étais invité à l’Atelier de Robuchon à Paris. J’ai fait une formidable découverte, il m’a été proposé un vin blanc au verre, servi en magnum (très bonne idée du reste, car mes voisins qui ont vu cette singularité ont demandé à être servis de la même manière)...


Il s’agissait d’un Saint Joseph blanc 2010 (domaine François Villard), d’une réelle fraîcheur, on aurait pu confondre avec un 2011. Il avait de la complexité, de l’élégance qui appelle (malheureusement pour ma santé) un deuxième verre, puis j’ai choisi un poisson pour m’en octroyer un troisième (mon hôtel n’était pas loin à pieds).


La sole était remarquable... Mais quand on a 26 étoiles au Michelin, comme Joël Robuchon, c'est somme toute assez naturel... On n’a pas de conseils à recevoir… Cet homme est purement exceptionnel. Malgré son extrême exigence et son inventivité, il reste simple, avec cette sensibilité, la sensibilité des grands artistes. Un moment que je ne suis pas prêt d’oublier.

Cette entrée a été publiée dans #L'Art de recevoir à la Française
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire