Le Carnet

Gravé dans le marbre de la cheminée du Château Pérenne

château-pérenneLe Château Pérenne, est une belle construction de 1870, de style néo-classique.
Son vignoble, date quant à lui vraisemblablement du XVIIème siècle.
Les vignes du Château profitent pleinement d’un terroir privilégié avec ces collines calcaires et argileuses du Blayais qui dominent l’estuaire de la Gironde et dont on peut apercevoir les eaux depuis le Château.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, l’armée allemande occupa le Château Pérenne et bon nombre de lieux historiques de la région (la citadelle de Blaye fut par exemple occupée de 1940 à 1944).
Certains historiens s’accordent sur le fait que le Général Erwin Rommel (que l’on surnommait « le renard du désert ») ait séjourné au Château à plusieurs reprises, et ce dès 1941.
C’est en effet le 24 juin 1941 que le 7ème Panzer du général Rommel arriva à Bordeaux après avoir traversé l'Anjou, le sud de la Bretagne, la Vendée et le Poitou-Charentes. Le 29 juin, le général Rommel, en présence du général Hoth, organisa même un défilé de la 7ème Panzer dans les rues de Bordeaux.

cheminée du Château PérenneNous sommes en 1942, les alliés sont en passe de remporter la bataille de l’Atlantique. Le blocus du port de Bordeaux empêche le ravitaillement des industries d’armement allemandes. Les pertes en navires sont trop lourdes et le Reich ne peut plus mener la guerre navale sur deux fronts. Il doit choisir entre les forceurs de blocus et la guerre sous-marine.
A l’annonce de cette nouvelle, le général Rommel fou de rage empoigna son sabre de la Wehrmacht et assena un grand coup dans la cheminée.

La suite, nous la connaissons tous, mais aujourd’hui encore, si vous faites attention lors de votre prochain passage au Château Pérenne, vous verrez «la trace» de ce fameux coup de sabre dans le marbre de la cheminée.
S’il n’a pas changé le cours de l’histoire, il laissa néanmoins «une trace».

Cette entrée a été publiée dans #L'Art de recevoir à la Française
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire