Le Carnet

Partageons un instant magique

Vendredi 23 Septembre, je crois bien que j’ai passé un moment merveilleux, un moment rare comme il y en a peu.

Vous le savez peut-être, j’ai créé un Institut Culturel qui a pour vocation, entres autres, d’aider de jeunes artistes, venant d’horizons différents, notamment les arts graphiques, la musique et la littérature, …

Aujourd’hui plus qu’hier, je pense qu’il est de mon devoir de donner le plus possible à de jeunes artistes plein de talent à qui ils ne manquent pas grand-chose pour réussir. La providence m’a tellement donné.
C’est pourquoi j’ai acheté il y a quelques temps déjà, un stradivarius de 1713, ce violon je l’ai confié à Matthieu Arama, un prodige !
Un garçon, qui est pétri de talent et à la classe exceptionnelle, mais plus important encore, qui veut devenir un très grand.
Je vais l’y aider !
Il a donc joué il y a deux semaines maintenant à l’Hôtel Shangri-La à Paris devant plus de 100 personnes, des journalistes pour la plupart. A eux désormais de le faire connaitre au monde.

Mathieu-Arama-stradivarius

Ce concert, inoubliable ; beaucoup ont eu les larmes aux yeux, j’en faisais partie.
Le soir je suis rentré à bordeaux avec Matthieu Arama et ma fille. Sous le coup de l’émotion, c’est à peine si nous nous sommes parlés.

Vous savez, ma vie, je l’ai construite seul, à la force du poignet comme on dit. C’est vrai qu’à 76 ans c’est tard pour bien faire, mais je n’avais pas les moyens avant pour faire ces gestes.
Et puis faire plaisir à quelqu’un qui, à son tour, procure du bonheur autour de lui, c’est une mission que je trouve belle.

Si vous voulez le DVD en édition limitée qui contient 4 morceaux choisis par Matthieu Arama lors du concert inaugural de l'Institut Culturel Bernard Magrez le 29 Avril dernier, je vous l’offre, il suffit de m’envoyer votre adresse avant le 23 Octobre, comme cela nous partagerons ensemble ce moment de bonheur.

Cette entrée a été publiée dans #L'Art de partager
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire