Le Carnet

Nouvelle exposition à l'Institut Culturel Bernard Magrez : JonOne - King of Harlem feat. Maï Lucas

Télécharger le dossier de présentation

Première monographie consacrée à JonOne dans un centre d’art

EXPOSITION DU 14 MAI AU 23 AOÛT 2015

 

L’Institut Culturel Bernard Magrez est heureux d’accueillir JonOne pour sa première grande exposition monographique dans un centre d’art et à Bordeaux. Fruit d’une rencontre entre JonOne et Bernard Magrez,l’exposition prend la forme d’une carte blanche, laissant libre court à l’imagination et au talent de JonOne pour investir et sublimer les espaces d’exposition du Château Labottière, classé Monument Historique. On assiste ici à une explosion de couleurs et de créativité, apportant une modernité subtile dans ce magnifique écrin situé au coeur de Bordeaux.

« Les couleurs, les couleurs et plus de couleurs. Le mois de mai représente la fin de l’hiver et l’explosion du printemps. Mon travail sera un bouquet de fleurs dans ce magnifique château. »

 

De New York à Paris, de la rue à la toile.

Décoré de la Légion d’honneur en janvier 2015, JonOne, de son vrai nom John Andrew Perello, était graffeur dans le New-York des années 70. Le « King of Harlem » posait son blaze sur les murs et les métros de ce quartier ghettoïsé. Invité à Paris dans les années 80 par Bando, il s’y installe et y développe une pratique intense sur toile. De la rue à la toile, le transfert a été rapide, évident. Hypercréatif, l’artiste d’origine dominicaine peint comme il pense, c’est-à-dire de manière intense et dense. Ses oeuvres récentes sont une explosion de couleurs et les lettres de son blaze se répètent comme un motif.

« Je suis en ce moment en plein mouvement et souhaite le symboliser par une explosion d’énergie qui sera visible dans mes oeuvres. Je souhaite investir avec mes touches de couleur le château Labottière qui symbolise la splendeur de l’architecture classique du XVIIIe siècle. »

 

35 oeuvres originales

On trouve dans le travail sur toile de JonOne, la force d’une histoire de la peinture, faite de matières et de recherches sur la lumière, de travail des couleurs et de la surface picturale. L’influence des expressionnistes abstraits est indéniable, tout autant que le mouvement et la vitalité de ces oeuvres rappellent le contexte urbain qui les a inspirées.

Pour l’Institut Culturel Bernard Magrez, JonOne a fait le choix de créer trente-cinq oeuvres originales avec l’ambition de nourrir un dialogue entre l’architecture néoclassique du Château Labottière et l’extrême modernité de sa production.

« C’est le moment de  mélanger la modernité et la tradition comme je l’ai fait à l’Assemblée Nationale avec La Marianne qui représente la devise Liberté, Egalité, fraternité. L’Assemblée est un lieu chargé d’histoire et pouvoir y représenter une version revisitée de l’oeuvre de Delacroix est très important selon moi. Un château ne doit pas rester dans le passé mais doit avoir une place dans la modernité. »

 

Une Jaguar 420 de 1967 confiée à l’artiste 

Le transfert de temporalité se produira avant même d’entrer dans le Château. Séduit par l’intervention de JonOne sur  la Rolls Royce d’Éric Cantona, Bernard Magrez a choisi de renouveler cette expérience artistique avec une Jaguar de sa propre collection. Point d’entrée de l’exposition du « King of Harlem », le véhicule de 1967 sera entièrement repeint par la main et la touche de l’artiste.

 

Avec la participation exceptionnelle de Maï Lucas, photographe

Afin d’accompagner et  ’illustrer l’univers dans lequel est apparu et s’est développé le travail de JonOne, ses oeuvres ont été associées au travail photographique de Maï Lucas. Plongée dans le métissage culturel des ghettos new-yorkais, la photographe se fait reporter de la brillante créativité et des styles qui émanent de ces quartiers. Elle pose un regard expérimenté sur ces communautés au travers de séries de portraits des différents protagonistes de cette street culture.

  

 

JonOne, Boxed In, 2013, acrylique sur toile, 142,5 x 148 cm, collection Institut Culturel Bernard Magrez. © ADAGP, Paris 2015.

 

 

2015-The Left Side, acrylique, encre et Posca sur toile, 61 x 59 cm

 

 

2015-The Slide, acrylique et encre sur toile, 203 x 168 cm

 

 

2015-The Statuary Of The Parthenon, huile sur toile, 150 x 150 cm

 

 

Mai¦ê Lucas, Brooklyn Jump, photographie, 132 x 92 cm -® Mai¦ê Lucas

 

 

Informations pratiques :

Institut Culturel Bernard Magrez

Château Labottière,

16 rue de Tivoli, 33000 Bordeaux

 

Ouvert du jeudi au dimanche de 14h à 19h

Tarif : 8 € / Réduit : 6 € / Gratuit : moins de 12 ans et le premier dimanche de chaque mois.

Visites guidées tous les jours d’ouverture à 16h et sur rendez-vous pour les groupes.

contact@institut-bernard-magrez.com

Tél : 05 56 81 72 77

www.institut-bernard-magrez.com

 

 

Cette entrée a été publiée dans #L'Art de partager
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire